© Philippe Matsas

Osvalde Lewat

Osvalde Lewat est née à Garoua, au Cameroun. Photographe d’art et réalisatrice de films documentaires plusieurs fois primés, elle vit à Paris. Les Aquatiques est son premier roman.



Les aquatiques

« Je n’étais jamais retournée sur la tombe de Madeleine. N’y avais jamais apporté son repas préféré, de l’huile de palme, du sel ou une cruche de vin de raphia. Madeleine, pour autant que je m’en souvienne, préférait le vin rouge. Mais enfin, le vin de raphia, c’est ce que l’on déposait sur la tombe des morts dans le Haut-Fènn. »
Zambuena, pays d’Afrique Subsaharienne. Katmé apprend que la tombe de sa mère doit être déplacée. Son mari Tashun, préfet de la capitale, voit dans ce nouvel enterrement l’occasion providentielle de réparer les erreurs du passé et surtout de donner un coup d’accélérateur à sa carrière politique. Quand Samy, l’ami de Katmé, son frère de toujours, artiste tourmenté, est arrêté et jeté en prison, les ambitions politiques de son mari entrent en collision avec sa vie et la place devant un choix terrible. Débute alors pour elle un douloureux chemin qui la conduira à lutter pour ne pas perdre tout ce qu’elle a de plus cher.
Porté par une écriture puissante, un humour à sec où l’âpreté du réel le dispute à la cocasserie des situations, Les Aquatiques est à la fois le portrait intérieur d’une femme qui voit sa vie lui échapper et une réflexion profonde sur les sociétés d’Afrique francophone d’aujourd’hui.



Tous les auteurs