Régis Goddyn

Régis Goddyn, successivement instituteur, professeur de lycée professionnel et professeur agrégé en arts plastiques, enseigne à l’université Paris-XIII de 2006 à 2011, puis à l’école supérieure du professorat et de l’éducation au sein de l’université de Picardie. Fasciné par la fantasy, il délaisse peu à peu la lecture et se lance dans la rédaction de son premier écrit Le sang des 7 rois aux éditions Atalante, auquel y accordera de nombreuses suites dépeignant une fresque épique de la fantasy française.



Le Sang des 7 Rois – Prélude I

« Nous avons vu et entendu la plupart des gens abrutis d’une telle folie, égarés par une telle bêtise qu’ils croient et disent qu’il existe un pays appelé la Magonie, d’où viennent dans les nuages des navires, où les moissons qui sont abattues par la grêle et la tempête sont transportées dans cette même contrée, les pilotes aériens eux-mêmes les donnant sans doute comme salaire aux sorciers des tempêtes, et recevant du blé ou d’autres fruits de la terre. Parmi les gens aveuglés ainsi par une ineptie si profonde qu’ils arrivent à croire cela, nous en avons vu plusieurs dans un couvent d’hommes présenter quatre personnes enchaînées – trois hommes et une femme – qui seraient tombées justement de ces vaisseaux. » Agobard, évêque de Lyon (769-840), De grandine et tonitruis, 833. Le moment était venu de fouiller, tel un archéologue, et de mettre en lumière ce volet enseveli de la saga. Prélude est un diptyque qui plonge dans les racines du roman. Selon qu’il lit ce diptyque avant ou après Le Sang des 7 Rois, le lecteur connaîtra l’ensemble du récit, mais il n’aura pas traversé la même expérience de lecture.



Tous les auteurs